Archives

Ressources externes qualifiées = Police d’assurance

Avec l’imposition de la dernière mesure de rationalisation, les gestionnaires des services de garde subventionnés du Québec font face à un nouveau défi : Assurer des services de garde éducatifs de qualité avec des revenus qui diminuent et des dépenses qui augmentent.

Les clients avec qui j’en ai parlé confirment que la préparation des prévisions budgétaires est maintenant une obligation et une tâche de plus en plus ardue. Certains en sont à couper dans des sevices essentiels et à remettre en question la rétention de certains professionnels externes.

À titre d’exemple, un CPE pensait ne pas renouveler son contrat de service informatique (soutien, dépannage, copies de sauvegarde). Or, il serait illusoire de penser qu’aucun problème ne surviendra au cours de l’année et que cette dépense peut être éradiquée. Il y a de fortes chances pour qu’un éventuel problème coûte plus cher à régler en urgence et à la pièce ou que la perte de données cause des torts bien plus grands que la somme économisée. Ce serait comme cesser tout entretien sur votre voiture et de ne plus prendre d’assurances…

Vous direz que je prêche pour ma paroisse, mais je suis d’avis que les ressources externes permettent justement aux gestionnaires de s’assurer d’un soutien professionnel dans les domaines complémentaires à ses compétences. La rétention, avec parcimonie, de plusieurs ressources vient donc renforcer une équipe de gestion et peut coûter moins cher qu’un salaire annuel.

Cela fait déjà plus de huit ans maintenant que je visite des CPE, des bureaux coordonnateurs et des garderies partout au Québec. J’accompagne des directrices, des directeurs et des administrateurs et j’ai dispensé de la formation à des centaines d’adjointes administratives, des secrétaire-comptables. Mes interventions vont toujours dans le même sens : EFFICIENCE ET EFFICACITÉ, donc mieux comprendre ce qui doit être fait et adopter des méthodes éprouvées et plus efficaces pour le faire. Aujourd’hui, plus que jamais, le coût de la gestion doit être évalué afin que les restrictions budgétaires n’affectent pas la qualité des services éducatifs.

J’annoncerai prochainement un nouveau service qui ira dans ce sens.

Pierre O. Thibert
Conseiller en gestion et formateur agréé

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>